My Own Journey

Le Hip-Hop a le vent en poupe, ce n’est plus à prouver ! Un mouvement qui se détend, qui mûrit pour nous offrir des sons New Age et des...

Le Hip-Hop a le vent en poupe, ce n’est plus à prouver ! Un mouvement qui se détend, qui mûrit pour nous offrir des sons New Age et des pépites tels que « My Own Journey ».

Justement voici en bonus une interview du groupe Rezok feat. Dawason et Altoz, le trio talentueux qui a monté ce projet a accepté de répondre à quelques questions afin de nous faire partager leur univers.

Salut Rezok, Dawason et Altoz !  Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? D’où vous venez ? Vos parcours ?

DAWASON : Mon nom est Dawason mais on m’appelle Dawa. Je viens de Chicago,dans l’Illinois pour être plus précis. Mon parcours ? Il est révolutionnaire. Je suis un Révolutionnaire ! J’utilise l’art, la littérature, le travail social comme des outils pour transmettre un message de libération et d’égalité. Et je continue jusqu’au bout !

1

REZOK : Salut à tous, c’est Rezok ! Issu de la vague d’immigration Chilienne mes parents ont fui la dictature de Pinochet, on a atterri dans le 94 avec ma famille. Mon amour pour la musique a commencé très tôt, par le piano à l’âge de 7 ans, puis par la rencontre avec un DJ Hip-Hop qui m’a ouvert la voie. A 14 ans, je sors ma première mixtape de rap « G.S.P » et j’ai par la suite enchaîné plusieurs projets commercialisés. Aujourd’hui, je compose, réalise des clips, j’écris et produits d’autres artistes.

2

ALTOZ : Hello à tous ! Ici Altoz. Parti de Paris Est, je parcours le monde depuis plusieurs années à la rencontre des cultures locales et de moi-même… Je suis tombé dans l’élixir du Hip-Hop quand j’étais tout jeune par la voie de la peinture. Aujourd’hui, mon but est de diffuser des bonnes vibes à travers la musique et de partager ce que j’ai pu découvrir.

ALTOZ

D’ailleurs, comment vous vous êtes rencontrés? Et qu’est-ce qui vous a réuni tous les 3 ?

ALTOZ : C’est une histoire cool. Avec Rezok, on s’est rencontrés dans un RER de la banlieue parisienne. On devait avoir 14 ans. Entre graffeurs, on se reconnait facilement ! On a noté nos numéros sur le cahier de texte et on a décidé de monter un crew de graff. Par la suite, c’est Rezok qui m’a fait découvrir les autres disciplines du Hip-Hop dont le rap. Depuis, on a pas arrêté!

Des années plus tard, j’étais en voyage près de Chicago, avec l’instru de Rezok dans mon sac-à-dos… Un soir, je suis allé voir une performance de slam. C’était Dawason au micro. Il m’a tout de suite ébloui ! Tant d’émotions transmises… La foule était sous le charme de son énergie. Je suis allé le voir et je lui ai demandé « Do you rap ? » il m’a dit « Yeah sure I can rap » et on a enregistré presque dans la foulée. Ensuite Rezok et moi avons calé nos couplets sur le sien en fonction des thèmes abordés.

On capte direct ce côté authentique du Hip Hop à travers votre clip « My Own Journey ». Que représente ce trip musical ? Qu’est-ce qui vous a inspiré ?

DAWASON : J’ai toujours été fan du « original Hip-Hop ». Je me dois de dédicacer Rezok pour son talent à la prod. Cette instru transmet vraiment des énergies!

REZOK : Le coté authentique ce n’est pas nous qui le décidons, c’est le public. « My Own Journey » est une collaboration entre artistes ayant chacun apporté leurs pattes et leurs visions de l’art. C’est un voyage autant spirituel que visuel, qui parle d’un esprit commun véhiculé par trois Mc’s et des limites qu’on nous impose dans la société actuelle. C’est un bol d’air, un voyage, une réflexion…

ALTOZ : Le Hip-Hop originel c’est plus qu’un courant artistique. Ca véhicule des valeurs fortes qui permettent de construire des bases solides alors qu’autour de soi c’est le chaos. C’est aussi le message de ce morceau. Trouver qui on est en découvrant la flamme parmi les échecs et les contraintes. Mais si le son peut juste faire sourire ou passer un bon moment c’est déjà mission accomplie !

Ce clip, qui nous a permis de vous découvrir, est extrait de « la Rasstape », premier projet musical de Rezok. Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur ce projet ?

REZOK : J’avais plusieurs morceaux sous le coude, datant de différentes époques de ma vie, m’en est venu l’idée d’en faire une mixtape, « la Rasstape ». C’est un premier aperçu de mon travail sur les six dernières années. Je garde le meilleur pour mon album qui sortira en été 2014 ! Comme j’aime le mélange des genres, j’ai voulu offrir au public une palette variée de ma peinture musicale. Je traite de plusieurs thèmes comme l’évasion (« My Own Journey »), l’amour (« Reste Toi-Même »), ou de choses plus urbaines (« A 7 Dans Une Gova »).

Quels sont vos projets pour 2014 ?

ALTOZ : Un nouveau clip, beaucoup de peinture, et de voyages. En Bulgarie on tire les cartes entre amis pour le nouvel an. Et selon ce tirage j’attends de grands changements pleins d’abondance ! Alors à voir d’ici un an…

REZOK : La sortie de mon album pour cet été, la mise en ligne d’un site internet qui me permettra de vendre mes instrus, plus de réalisation de clips ainsi que de production d’artistes.

DAWASON : C’était un privilège d’être en featuring sur un projet aussi cool. J’aimerais travailler de nouveau avec Martin Van Londen, Rezok et Altoz. De mon côté en 2014 je travaille avec un groupe. C’est plus Ska et Punk que Hip-Hop mais en gardant cette vibe !

rezok1

Quel est votre « en boucle » (le son que vous écoutez le plus) du moment ?

ALTOZ : Rezok et Bijoux – « Reste Toi-Même »

DAWASON : Black Jesus de Yasiin Bey et Mannie Fresh. J’adore ce son de la Nouvelle Orleans avec le flow de Yasin Bey. C’est du génie !

REZOK : « Formidable » de Stromae ! Ce morceau véhicule trop d’émotions, Stromae est un génie !

Quelle est la première chose que vous faites en vous levant le matin ?

DAWASON : Je m’étire sérieusement, bois de l’eau, du café, et je vais en vélo au boulot !

ALTOZ : J’essaye de me rappeler des rêves de la nuit pour voir si j’ai reçu un message !

REZOK : J’écoute de la musique pour mieux ensoleiller ma journée de Parisien !

Quelle est la ville la plus étrange que vous ayez visité ?

DAWASON : Portland est la ville la plus bizarre de loin. Je vise soit les élections municipales ou le titre de l’homme le plus rapide sur un vélo rouillé.

ALTOZ : Naypyidaw en Birmanie. Et pas que pour le nom ! C’est un complexe administratif construit pour les besoins du régime. C’est très flashy et ça contraste énormément avec le reste du pays qui vit dans la pauvreté. Tout un paradoxe…

REZOK : Cucao dans le sud du Chili, il y a comme une ambiance apocalyptique. C’est une petite ville qui se trouve dans la terre de feu, à la fin du monde…

rr

Est-ce que depuis tout petit vous vouliez être rappeur/chanteur ou vous aviez d’autres projets ? genre pompier ou Super Héros ?

ALTOZ : Quand on me demandait ce que je voulais faire quand j’étais petit je disais « Graffitisseur ». On va dire que Hip-Hopeur aurait été plus juste !

REZOK : Étant petit je faisais tous types de spectacles chez moi : Magicien, danseur, clown, etc… Je voulais déjà tout faire (rires) !

DAWASON : C’est drôle cette question car j’étais pompier chez les Marines pendant 4 ans. Je n’avais pas vraiment prévu d’être pompier ni artiste. Je suis juste tombé dedans en suivant mon cœur et mes passions. Peut-être bientôt Super Héros !

Et pour finir, on ne vous laisse pas partir sans vous demander quel est votre sandwich/burger préféré ?

DAWASON : J’adore le Corn Beef Ruben avec de la moutarde et raifort !

ALTOZ : Y’en a trop… Mais je choisis le Kebab complet sauce algérienne de mon quartier. Tous ces voyages pour ça !!

REZOK : Au Chili, j’ai mangé le meilleur sandwich de ma vie. El « Lomito », avocat, mayonnaise, œufs, tomates, coriandre, du cheddar fort, porc, et pain style kaiser. Ronald s’en lécherait les doigts (rires) !

Categories
Music

One Comment
  • Léa
    10 février 2014 at 15 h 18 min
    Leave a Reply

    Du bon son! Bravo =)

  • Leave a Reply

    *

    *

    RELATED BY

    • En boucle #22

      Cigarettes After Sex - Ramona Lisa - Chairlift - Homeshake - No Joy - Giorgio Moroder - Chrome Sparks - Honey is Cool - Bedroom - Le Monolith -...
    • En boucle #21

      Childish Gambino - Benjamin Clementine - A-Trak - CätCät - Chet Faker - Jungle - M.I.A. - Dead Sea - Tuxedo - Florence + The Machine...
    • Lion Babe – Wonder Woman

      Lion Babe, c’est Jillian Hervey et Lucas Goodman, de New York City et après le succès de leur premier EP éponyme, ils reviennent avec « Wonder Woman », où le duo est accompagné...
    • Ed Banger Records sort le coffret « Kick Ass »

      Cette année, à l’occasion du Record Store Day, le label Ed Banger Records a prévu la sortie d’un coffret collector intitulé « Ed Banger Records Kick Ass » en édition limitée...
    Accepter
    Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d'informations, consultez nos Termes & conditions.