Atelier Voisin

En Novembre dernier, on faisait la découverte d’ Atelier Voisin. On a voulu en savoir un peu plus sur qui se cache derrière cette marque de chaussures en faisant...

En Novembre dernier, on faisait la découverte d’ Atelier Voisin. On a voulu en savoir un peu plus sur qui se cache derrière cette marque de chaussures en faisant la rencontre du créateur Eric Mimouni. Ambiance accueillante et très familiale !

Bonjour Eric, je te laisse te présenter à nos lecteurs. Et nous expliquer pourquoi et comment tu t’es retrouvé dans l’univers de la chaussure.

Bonjour TakeMeinSandwich ! Je m’appelle Eric Mimouni. Je suis né à Paris en 1960. J’ai principalement grandi dans le marais et j’ai compris assez rapidement que tout ce qui est école, ambiance scolaire n’était pas fait pour moi. En effet, j’étais plutôt paresseux pour les études et j’ai eu une jeunesse très remplie en sorties parisiennes. J’ai donc décidé de me diriger dans l’atelier de chaussures familiales vers 18 ans. Au début, c’était principalement pour des raisons financières, pour commencer à gagner ma vie rapidement.

av

Mais la passion des chaussures est rapidement montée en moi car je me suis rapidement rendu compte que les filles étaient captivées quand je leur parlais de souliers. C’était comme hypnotique ! J’ai donc eu un déclic. La passion des chaussures m’a envahie ! Je suis conscients que cette passion, je la dois principalement  à mes conquêtes de l’époque qui ont su me montrer à quel point mon métier avait une image fantasmagorique pour les femmes. Atelier Voisin est donc à la fois une passion et un héritage familial de mon père, de mon grand-père ainsi que de mon arrière-grand-père. Je me souviens encore de mon grand-père dans son atelier.

av

Si tu devais décrire l’univers d’Atelier Voisin en quelques mots?

Le mot qui caractérise au mieux l’univers d’Atelier Voisin est “citadin” . Paris est une ville qui m’inspire beaucoup ! J’ai donc pensé mes chaussures pour les parisiennes et parisiens. Je veux séduire les gens des grandes villes à travers mes chaussures. Je veux pouvoir les chausser pour toutes les occasions, que ce soit pour le travail ou pour les sorties. J’aimerai que les gens qui portent Atelier Voisin soient conquis et à l’aise dans leurs chaussures. C’est très important pour moi d’être bien dans ses souliers !

Quelles sont vos inspirations ?

Je m’efforce de m’inspirer de mon époque selon les saisons. Ma famille qui constitue mon équipe de travail m’aide beaucoup dans mes choix. Je m’imagine comment telle fille ou tel garçon pourrai être chaussé. Tous les pieds m’intéressent.

av2

Qui sont vos créateurs préférés ?

La personne que j’apprécie énormément est Marc Jacobs. J’aime son approche de la mode. Il arrive à incorporer l’esprit New Yorkais au style parisien. Deux univers qui se ressemble beaucoup dans le fond. J’aime beaucoup ce coté dynamique sans tomber dans le bling-bling de certaines marques de luxe. Aujourd’hui, les créateurs ont besoin de retour aux sources, de basiques pour vraiment montrer leur essence et leur créativité. D’ailleurs, les gens aujourd’hui veulent de plus en plus de ce retour aux sources.

Le must de la prochaine saison?

Je ne pourrai pas donner de must en sois si ce n’est la collection dans son ensemble. J’aime tout ! 

Atelier voisin who'snext

Quels sont vos projets?

Mettre mes pieds dans les bonnes chaussures ! Plus sérieusement, j’aimerai faire ce que j’ai envie de faire sans trop sans me soucier du coté commercial du métier.  De plus en plus de boutiques mais aussi des salons comme le Who’s Next se donne le droit d’imposer leur vision des marques qu’ils invitent. C’est un peu mettre les marques et les créateurs dans des cases. Je trouve ça dommage ! Dans le milieu de la mode, le créateur devrait montrer l’image qu’il a envie de donner. Ce type de salon ne sont plus aussi attractif qu’avant ! Espérons qu’ils aient l’intelligence de se remettre en question par rapport à ça.

av4

Sinon, j’aimerai bien dans un avenir proche mettre en place peut être une boutique pour pouvoir justement me donner les moyens de montrer mon univers. J’aimerai beaucoup aussi faire des sortes de pop up store pour mettre en avant les jeunes créateurs ou artistes. Je suis très ouvert dans mon métier, je pourrai très bien accepter de faire des collaborations avec des jeunes qui veulent se faire connaitre.

Si tu n’étais pas devenu un créateur de chaussures, qu’est-ce que tu serais devenu?

Comme je te l’ai dit au début, j’ai su rapidement que je n’étais pas fait pour les études. Je suis plutôt paresseux. J’aurai surement eu un intérêt sur la déco, l’archéologie ou le design peut être.

avem

Qu’est-ce que tu fais pendant ton temps libre?

Avant tout, je m’informe. J’aime savoir comment va le monde. Je trouve que c’est très important dans notre société. Ensuite, cela dépend des saisons, de l’instant ! Je fais un peu de sport pour m’entretenir. Dans le milieu de la mode, c’est bien d’être en forme physiquement et de ne pas se laisser aller ! D’un point de vue esthétique, c’est important pour l’image que l’on veut dégager. Ensuite, niveau activité, je me laisse emporter. Tous les plaisirs sont bons, je n’ai rien de fixe. En ce moment, Paris n’est pas une ville très joyeuse ! Du coup, je m’inspire de New York, Tel Aviv, Mykonos qui sont des villes festifs. Je voyage beaucoup pour ne pas rester cloisonner sur Paris et pour avoir de nouvelles idées. J’aime manger, boire un bon vin. Je peux ne rien faire, c’est bon de laisser son esprit s’évader de temps en temps.

On ne te laisse pas partir sans nous avoir donné la composition de ton sandwich préféré ?

Thon et piment fort… Ça dans le commerce y a pas

 

Categories
Sneakers

One Comment

Leave a Reply

*

*

RELATED BY

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer